♡ PAPA, MAMAN & MOI #34 : LE CHOIX DE LA HALTE-GARDERIE ♡


Septembre, on connait. Ce mot sonne avec rentrée des classes, reprise du boulot, fin des vacances. Face aux nombreuses questions auxquelles j'ai droit fréquemment concernant notre choix de mettre Daphné à la halte garderie, j'ai décidé d'en faire l'objet d'un article. Est ce que je vais reprendre le travail? Pourquoi pas la crèche? Comment s'est passée l'adaptation du côté de Daphné et du côté des parents? Dans quoi je travaille? Quel est mon parcours? Comment nous sommes nous rencontrés avec Thibaud? Vous allez tout savoir!

J'ai eu 30 ans cette année. Ca fait 11 ans que je suis avec Thibaud, que j'ai rencontré quand nous travaillions en boîte de nuit. Nous sommes les heureux parents de Daphné qui a eu 19 mois le 23 août dernier. Nous avons aussi un petit chien, Edgar. Nous sommes de Bordeaux. J'ai passé un BTS banque et un master en marketing après avoir obtenu un bac littéraire.
Avant de tomber enceinte, je travaillais dans une des agences immobilières de mon homme mais une MAP (menace d'accouchement prématuré) m'a obligée à arrêter toute activité à 5 mois de grossesse. Depuis, nous avons pris la décision que je m'occuperais de Daphné après sa naissance autant de temps que cela serait possible pour moi de le faire. Parallèlement à ça et grâce à vous, je me suis mise à créer des bandeaux pour bébés et grandes filles que je vends sur mon eshop Dentelle & Marshmallow. Depuis 2008, je tiens également ce blog où je partage avec vous ma vie, mes coups de coeur, mes découvertes. A côté de ça, je suis une grande amatrice de chocolat, de saucisson et de bon vin. J'adore aussi voyager et je déteste les petits pois.

Tout simplement parce que j'en ai eu la chance. Oui, vous avez bien lu: pour moi c'est une chance que de pouvoir m'occuper de ma fille la journée. J'ai la chance de pouvoir la voir évoluer, l'aider dans l'apprentissage de la vie. Je suis bien consciente que la plupart des femmes n'ont pas la possibilité de vivre la même chose. Certaines par choix, d'autres par obligation. Et moi je m'estime heureuse d'avoir pu être présente durant les 19 premiers mois de Daphné. Je me rappelle de ces journées où je lui apprenais à marcher, ces journées où je lui expliquais comment manger avec une cuillère et une fourchette, ces nombreuses pages de livres tournées pour lui apprendre à faire pareil et plus récemment l'apprentissage de la propreté. Et je ne suis pas peu fière de tout ça. Certaines diront que ça ne fait pas rêver, mais je vous assure que c'est hyper gratifiant lorsque l'on me fait des compliments sur la manière dont ma fille se comporte, sur son éveil. Je n'ai pas réussi beaucoup de choses dans ma vie mais la manière dont je l'élève, j'en suis fière. Je vais vous avouer que sans la présence de Thibaud, jamais je n'aurais pu me permettre une telle situation. J'en suis bien consciente et j'admire toutes ces mamans qui sont obligées de se séparer de leur tout petit très tôt. J'ai aussi la chance d'avoir mes parents pas loin qui peuvent de temps en temps prendre le relais, notamment lorsque j'ai des créations à réaliser, lorsque j'ai des rendez-vous ou lorsque je suis fatiguée. Car oui, ça arrive, même si c'est rare ici.
Bref, voilà comment tout a fonctionné jusqu'à présent.

Certaines d'entre vous le savent, ma maman est pédiatre. Je suis donc doublement gâtée puisqu'elle est mon repère dans l'évolution de Daphné. Quand j'ai des questions, des doutes, je fais appel à elle. Le choix de la halte-garderie a été motivée par son avis. Elle savait que je voulais m'occuper de ma fille le plus longtemps possible et elle trouvait ça très bien, mais elle avait aussi le regard de la professionnelle qui pense qu'une fois l'apprentissage de la marche acquis à la maison, il est bénéfique pour l'enfant de se socialiser. L'idéal pour moi était donc de partager les semaines de Daphné entre la vie à la maison et la vie en société. La solution était trouvée: la halte-garderie. Le compromis parfait qui me permettrait de reprendre un peu l'administratif de l'agence, la création des bandeaux et d'avoir du temps libre pour moi et qui permettrait à Daphné de rencontrer d'autres enfants, de s'amuser en dehors du cercle familial, de se détacher un peu de moi avant l'entrée en maternelle. Car non, je ne veux pas en faire une fille à maman ou papa, je ne veux pas qu'elle soit bousculée lors de l'entrée à l'école, je veux l'habituer progressivement à devenir encore plus autonome tout en continuant de mon côté à lui tenir la main dans l'apprentissage de la vie.

"Laisser son enfant à la crèche ou à la halte-garderie, c'est souvent plus difficile pour les parents". Voilà ce que m'a dit la directrice de la structure dans laquelle Daphné est accueillie. Je pense que pour certains parents, c'est le cas. Pour moi, pas du tout. Sans doute que cela vient aussi du fait que ma maman m'avait briefé depuis plusieurs mois. Le premier matin en y amenant Daphné, je ne stressais pas du tout. J'avais juste une petite crainte: qu'elle ne se sente pas à l'aise. A peine arrivés Thibaud et moi avons eu droit à la visite de l'endroit (je connaissais déjà, mais pas Thibaud donc l'auxiliaire de puériculture nous a tout re-montré). Nous avons ensuite été installés dans un coin de la pièce. Au départ, Daphné restait proche de nous, puis au fur et à mesure, elle partait un peu plus loin explorer les espaces. Notre référente (l'auxiliaire de puériculture) alternait les allers retours entre Daphné avec qui elle jouait et nous à qui elle posait des questions sur les habitudes de notre amourette: la prise des repas, les éventuelles allergies, les moments de sieste etc... Lors de cette première journée d'adaptation, d'autres mamans étaient là pour la découverte, mais il y avait aussi des enfants habitués des lieux. Ceux ci étaient en train de jouer dehors. Daphné a voulu les y rejoindre. Et là, c'était le paradis des enfants: toboggans, petites voitures, maisonnette, ballons. Tout plaisait à Daphné qui n'a pas hésité à rejoindre les autres enfants. Nous, nous étions toujours en retrait. Nous sommes restés 1 heure comme ça. Tout s'est tellement bien passé que notre référente nous a dit que Daphné commencerait à être seule (sans que nous ne soyons présents) dès la fin de semaine (alors que normalement l'adaptation dure 15 jours). Ouf! tout se passe comme sur des roulettes. Voilà le moment de partir... Daphné dit au revoir aux enfants et aux auxiliaires qui font de même, on passe le portail de la crèche et là... le drame! Daphné ne voulait plus partir! Et en avant les pleurs. A tel point que sur tout le trajet retour dans la voiture, elle m'a fait la tête.
Le lendemain et les jours qui ont suivi se sont parfaitement bien passés. Daphné aura mis une petite semaine à s'adapter. Maintenant, en avant les journées et demies journées de son côté. 
Et oui, mon tout petit bébé a encore grandi! 
Bon courage à toutes les mamans qui vivent cette même rentrée...

4 commentaires:

  1. bonjour,
    tout d'abord je tenais à vous dire que j'adore ce que vous faites, je vous suit depuis peu sur snap et insta et je découvre petit à petit votre blog qui je l'avoue me plaît énormément.
    votre style, vos goûts, votre petite daphné tout me plaît :)
    je tenais à vous dire qu'en lisant se post j'ai découvert que vous aviez 30 ans... mon dieu que j'ai été choquer, je vous donnais mon âge c'est à dire 23/24 ans, et bien j'ai le plaisir de vous dire que vous ne les faites pas du tout !
    en tout cas continuer vous êtes au top.

    mon Instagram est Valouu90 (au cas où vous auriez envie de voir ma tête)


    bisous à la petite famille

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Marion,

    Je te suis depuis un moment sur Instagram et Snap et je me demandais justement qu'elle était ta situation pour pouvoir t'occuper de ta fille à plein temps ! Étant moi même maman d'une petite fille de 4 mois, j'ai dû la laisser la semaine dernière chez la nourrisse pour reprendre mon activité dans les RH. J'aurai tellement aimé pouvoir la garder à la maison mais le côté financier l'emporte... J'ai tout de même la chance de reprendre à 80%. J'espère pour le deuxième bebe pouvoir en profiter un peu plus.
    En tout cas ta petite Daphné est adorable ! Et au faite ne t'inquiètes pas je connais bien centrakor ! Moi aussi j'y ai fait des affaires j'aime bcp ce magasin. Lol.

    Bonne journée,

    Anne Laure

    RépondreSupprimer
  3. De bien jolies explications (même si en soi, personne n'a à juger de tes choix).
    Ici j'ai pu profiter jusqu'aux 6 mois révolus d'Emma et je m'estime déjà chanceuse par rapport à toutes celles qui doivent reprendre le boulot après 10 semaines auprès de leur bébé. Je l'ai vu grandir et évoluer durant une demie-année, et même si je sais que je vais louper plein plein plein de choses maintenant qu'elle sera chez la nounou, je suis quand même hyper contente de l'adaptation qui s'est déroulée à merveille. Et puis comme je ne travaille pas le vendredi, je profiterai d'elle 3 jours sur 7, c'est déjà ça !

    RépondreSupprimer
  4. Je te suis seulement depuis quelques mois mais désormais je ne peux plus m'en passer. Tout est sincère, spontané. Ta princesse est adorable :-)
    Je trouve ça super que tu puisses t'occuper un max d'elle (ma maman était mère au foyer car mon papa travaillait à l'étranger) et voir son évolution car le temps passe trop vite. J'adore aussi tes look, bref tout! Je suis de Bordeaux également, on se croisera peut-être un jour!
    Très bonne continuation et ne change pas !

    Laurita_ita-ita

    RépondreSupprimer

Chères lectrices, lire vos commentaires est un vrai plaisir alors n'hésitez pas à prendre le temps de laisser un petit message. J'y répondrai le plus rapidement possible!
Merci et à très vite :)

Pinterest

Newsletter

Fourni par Blogger.

Parution

twitter marion

Ma Boutique

tonimage